15/05/2017
Les châteaux cathares, Aguilar

Accueil
Suite
Le château d'Aguilar XIIe (Aude)


Photo du Site




A 321 mètres d'altitude, au sommet d'une hauteur arrondie, à l'accès facile de tous cotés, il est conçu comme un château de plaine.

Un survol d'Aguilar et de Peyrepertuse
Une video magnifique de 97 secondes réalisée en juillet 2007 par Jean-Louis sur les châteaux d'Aguilar et de Peyrepertuse, ils ne sont pas très loin l'un de l'autre et j'y étais aussi cette année là avec ma caméra.
http://www.pinnacleshare.com.../c8

Et une autre vidéo très intéressante en HD cliquez ici

Situation
Édifié à un point stratégique, sur une colline surplombant la plaine de Tuchan, il surveille l’accès aux corbières. Il existait dès 1021, possession du comte de Fonnollède. C’est un castrum que les vicomtes de Carcassonne lèguent à leurs vassaux, les seigneurs de Ternes au XIIIe siècle. Il est formé d'un donjon important du XIIe entouré d'une enceinte du XIIIe, haute, polygonale flanquée de plusieurs tours semi-circulaires dirigée en pointe du coté de l'attaque. Cette place fut avec Termes, Quéribus, Puilaurens et Peyrepertuse, l'un des "cinq fils de Carcassonne". Il est occupé par les troupes de Simon de Monfort en 1210, qui envoient le comte Raymond de Ternes dans un sombre cachot à Carcassonne. Le château ne jouera aucun rôle militaire pendant 30 ans. En 1940 Olivier de Ternes, son fils reprendra bien le château lors de la brève révolte du jeune vicomte Trencavel contre les croisés. Aguilar devient le refuge de nombreux “faydits” (chevaliers cathares, seigneurs sans fief). Mais Olivier de ternes fera allégeance au roi de France. Louis IX (Saint-Louis) lui rachètera le château en 1260. Olivier de Ternes ira en terre sainte et finira à la cour de St-Louis. En 1246 on y installe un garnison royale pour surveiller la frontière aragonaise. Malgré les modifications des ingénieurs royaux à la fin du XIIIe, il est malmené par les luttes qui opposent français et espagnols au XVIe. Le château perd tout intérêt stratégique lorsque la frontière est repoussée au sud du Roussillon par le traité des Pyrénées et il est définitivement abandonné en 1569. La petite chapelle Sainte-Anne apporte sa note religieuse au-dessous du château. Le château est peu élevé (321 mètres) et facilement accessible. C'est un château de plaine.
Le château
Il est très dégradé mais il présente des vestiges de deux époques, celle des seigneurs de Termes au XIIe siècle, l'enceinte pentagonale, dont la pointe est dirigée du côté le plus favorable à l'attaque et celle de l'époque royale avec une tour carrée, le donjon et la seconde enceinte hexagonale, flanquée, à chaque angle, d'une tour semi-circulaire pourvue de nombreuses archères à bêche.

Renseignements
Mairie de Tuchan
tél. 04 68 45 51 00
Accès
situé dans les hautes corbières sur la commune de Tuchan, suivre la D611 sur 50 Km à partir de la sortie autoroute des deux-mers Lézignan -Corbières ou depuis A9 sortie Sigean par D611A et D611.
Visite

Horaires des visites Jusqu'au 30 juin 2017

Tous les jours samedi et dimanche compris : 10h30-17h30

Tarifs 2017

Plein tarif : 4.00 €
Tarif enfant : 2.00 €
Enfant de 6 à 15 ans
Tarif groupe adulte : 2.50 €
Tarif étudiant : 3.00 €
Tarif adulte avec Passeport des Sites du Pays Cathare : 3.00
Tarif enfant avec Passeport des Sites du Pays Cathare : 1.00 €

Dans les environs : Le village de Tuchan vestige de porte de muraille Chapelle Notre-Dame des Anges XIXe Église Saint-Jean du XIIe





Accueil