15/03/2017
Les cathares

Page d'accueil
Suite
Le château de Peyrepertuse (Aude)

Photo du site



Ici enceinte basse et éperon rocheux et sur la droite le logis avec ses aménagements éviers, latrines et poternes). Le château comporte deux enceintes et enserre dans ses remparts plus d'un hectare de bâtiments en ruine, logis, chapelles (Sant-Jordi-St-Georges en langue d'Oc, Ste marie édifice roman voûté en cul de four) et salles de garnison.


Un survol d'Aguilar et de Peyrepertuse
Une video magnifique de 97 secondes réalisée en juillet 2007 par Jean-Louis sur les châteaux d'Aguilar et de Peyrepertuse, ils ne sont pas très loin l'un de l'autre et j'y étais aussi cette année là avec ma caméra.

Description
Niché sur un éperon rocheux, avec son donjon et sa double enceinte (2,5 Km de rempart), Peyrepertuse qui signifie pierre percée domine le village de Rouffiac-des-Corbières et constitue l'un des ensembles les plus aboutis de l'architecture médiévale. La vue porte sur les Corbières et le Fenouillèdes, jusqu'à la mer. Lorsqu'il arrive au col de Grès (GR 36 accès direct au château mais pente forte), le promeneur est saisi par l'étrave d'un navire échoué au milieu des rocs. Peyrepertuse appartient à la lignée des "cinq fils de Carcassonne". Dans les enceintes deux forteresses, le vieux donjon du XIème et le château de San-Jordy, l'église Ste-Marie, l'escalier St-Louis dans le roc, et de nombreuses maisons édifiées sous l’autorité de roi de France, après 1250. Peyrepertuse n’a que peu souffert de la croisade contre les albigeois, son seigneur Guilhem de Peyrepertuse s'étant soumis à Simon de Monfort devenu duc de Narbonne en 1217. Guilhem reprit la lutte contre les croisés Français et fut excommunié mais la citadelle n’a jamais été assiégée. Peyrepertuse devint le refuge de nombreux chevaliers faidits, partisans de Trencavel. Le régent du royaume d'Aragon vendit Peyrepertusse à Louis IX. Peyrepertuse devint place forte française en 1240 après un dernier sursaut des réfugiés cathares autour de Trencavel et la soumission de Guilhem de Peyrepertuse le 16 novembre sans combattre. Louis IX (Saint-Louis) l'érigea en bastion redoutable que confirma en 1258 le traité de Corbeil. La citadelle ne sera jamais assiégée au cours des années qui suivent son rattachement au royaume de France et malgré le traité des Pyrénées de 1659 qui repousse la frontière, Peyrepertuse continuera d'abriter une garnison jusqu'à la révolution de 1789.

Visite
Le château bas, est le château féodal et occupe le promontoire effilé en proue. La cour basse qui épouse l'éperon triangulaire est bordée du donjon vieux qui fut complété par une chapelle fortifiée. Une enceinte médiane permet d'accéder au château St-Georges, forteresse royale, doté d'un imposant escalier taillé dans le roc.

Renseignements
Mairie 04.68.45.40.55
Chateau 06.71.58.63.36
chateau.peyrepertuse@wanadoo.fr

Accès
Le château est situé sur la D14 dans la commune de Duilhac-sous-Peyrepertuse.
Depuis l'autoroute des deux mers sortie Lézignan Corbières ou depuis l'A9 sortie Sigean. Depuis Carcassonne 75 Km sud-est, D118 jusqu'à Couiza, D 613 et D14.

Visite du château

Château de Peyrepertuse tél. 04 68 45 03 26

Horaires d’ouverture
(du lundi au dimanche)
(Fermeture de Janvier après vacances scolaires.)
Janvier : 10h00 à 16h30
Février : 10h00 à 17h00
Avril : 9h30 à 19h00
Mai, Juin, Septembre : 9h00 à 19h00
Juillet et Août : 9h00 à 20h00
Mars, Octobre : 10h00 à 18h00
Novembre, Décembre : 10h00 à 16h30
Tarifs 2013

 

1er septembre au 30 juin 1er juillet au 31 août Fête médiévale
le 06 et 07 août 2013
Adulte 6€ 8.50€ 12€
Enfant (6 à 15 ans) 3€ 3€ 6€
Réduit* 5€ 7.50€
Groupe** 4€ 6€
Visite commentée*** 55€ 55€
Audio-Guide**** 4€ 4€

* Réduit : passeport des sites - étudiants - familles nombreuses- personnes de + de 70 ans - demandeurs d'emploi. Sur présentation d'un justificatif
** Groupe : minimum 20 personnes
*** Visite commentée : en sus du tarif groupe (sur réservation) / uniquement en français.
**** Audio-Guide : français, anglais, espagnol, allemand. Pour 1 loué = 1 offert (en sus du billet d'entrée)

Page d'ouverture