14/01/2016
Les cathares

Accueil
Suite
TOULOUSE (HTE GARONNE)

Photo du site



Toulouse, la place du Capitole, ici, tient son origine des "capitouls" qui gouvernaient la ville. Au centre une croix occitane géante, oeuvre de Moretti qui a été ornée de signes astrologiques. Chacun peut rester quelques minutes sur son signe.

Descriptif
Capitale intellectuelle de la Narbonnaise sous les romains, elle est gagnée par le christianisme au 3e s au moment du martyre de l'évêque Saturnin. Capitale des wisigoths au 5ème siècle, elle passe au royaume des francs. Après Charlemagne, elle est gouvernée par des comtes, les Raymond. Des consuls ou "capitouls" gouvernent la ville. Le comté sera rattaché à la couronne en 1272. Lors de la croisade contre les albigeois, les domaines du comte de Toulouse s'étendaient d'Aquitaine à la Provence. Après l'assassinat de Pierre de Castelnau en 1208, le comte de Toulouse Raymond VI, accusé de complicité, est excommunié par le pape Innocent III. Après le massacre de Béziers le 22 juillet 1209 et la prise de Carcassonne, Toulouse est peu à peu débordée. La folle conduite à Muret en 1213 de Pierre II d'Aragon mène au désastre. Malgré la confiscation des territoires, Toulouse reste fidèle à son comte. En juin 1218 Simon de Montfort assiégera la cité une seconde fois et sera tué lors de l'attaque. La croisade de disloque alors, Amaury, fils de Simon de Montfort pourchassé par Raymond VII abandonne le midi et cède ses droits au roi de France Louis VIII. En 1229, Raymond VI négocie mais ne recouvre que le Haut-Languedoc. Il donne alors sa fille unique, Jeanne, en mariage, au frère du roi de France, Saint-Louis. En 1271, lorsque Jeanne et son époux, Alphonse de Poitiers, meurent à 3 jours d'intervalle, le comté est réuni à la couronne.A visiter
La Basilique St-Cernin est certainement la plus belle et la plus célèbre des grandes églises romanes du midi. Commencée vers 1080, elle n'a été achevée qu'au milieu du XIV
Les Jacobins
En 1215 Saint-Dominique, effrayé par les progrès de l'hérésie, fonda l'ordre des dominicains à Toulouse en 1216. Les religieux arrivent à Paris un an plus tard et s'installent dans la chapelle St-Jacques, d'où leur nom de jacobins.

Page d'ouverture